The Breakfast Club

 

Au cours des derniers mois, une équipe du Théâtre Glendon ont travaillé à la production d’une pièce hommage au film The Breakfast Club. Les présentations de la pièce ont commencé ce mercredi et termineront ce soir, malheureusement. J’ai eu la chance d’assister à la pièce pendant 2 soirs et le résultat était superbe.

Ma décision d’aller voir la pièce était surtout prise en raison de mes amis qui en faisait partie: soit Megan qui était la metteuse en scène et Simon qui jouait le rôle de Andrew. Cependant, ma décision d’y assister une deuxième fois se doit surtout à la performance du premier soir.

IMG_3620

L’adaptation, bien qu’elle était raccourcie, était très fidèle à sa source. La pièce en tant que telle a duré un peu plus d’une heure, mais le contenu qui a été gardé était aussi accessible pour ceux qui connaissait déjà l’histoire que pour ceux qui ne la découvrait qu’en voyant la pièce. Les scènes ont d’ailleurs très peu perdu lors de leur traduction du cinéma à la scène. Par exemple, lors des nombreux débats entre Mme Vernon et Bender, pas besoin de faire un gros plan sur les personnages, leurs comédiens gardaient aisément le regard de la foule rivé sur eux.

IMG_3637

Au niveau des comédiens, j’ai surtout aimé les performances de Mariana et Jordan qui jouaient les roles de Allison et Bender. Mariana semblait connaitre son personnage par coeur et n’hésitait pas pour les scènes un peu plus étrange telle la manière d’Allison de boire son coke ou bien son sandwich hors du commun. Quant à Jordan, ses gestuels et ses expressions ne faisait qu’amplifier le caractère rebel de son personnage. Tout au long de la pièce, les comédiens ont respecté les personnages tels qu’on les connaissait déjà, tout en ajoutant leur propre caractère. Par exemple, comme je l’ai dit plus tôt, j’ai trouvé que les expressions de Jordan amplifiait le caractère rebel de Benderet j’ai bien aimé la performance cependant, j’ai trouvé le personnage beaucoup plus expressif (du moins au niveau du visage) que dans le film.

Ne reste qu’à parler du décor. Comme le théâtre est plus petit, il n’y avait pas vraiment de changements de scène, mais la scène s’adaptait selon le besoin du moment. Par exemple, la bibliothèque qui était le lieu principal de l’histoire se transformait en corridor qui menait au casier de Bender ou au bureau de la directrice rien qu’en changeant le jeu de lumière et en ouvrant les stores. Si on voulait démontrer le passage du temps, la lumière mettait en valeur l’horloge au-dessus de la porte tandis que les aiguilles tournaient. Des changements plutot simple, mais très efficace.IMG_3606

L’équipe du Breakfast Club ont fait un travail fantastique et je ne peut que les féliciter. J’ai bien hâte de voir ce qu’ils feront pour battre ce succès lors de leur prochaine pièce!

~Nad

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s